Mai 1968

Le mouvement de mai 1968 en France est devenu l’icône d’une époque où le renouveau des valeurs s’accompagnait de la force dominante d’une jeune culture. La libération sexuelle, la guerre du Vietnam, les mouvements d'élargissement des droits civiques constituaient toute la poudre à canon d'un baril construit d'après le discours des jeunes étudiants de l'époque. Plus qu’un début de tendance, on peut considérer que le mois de mai 1968 déploie toute une série de problèmes déjà soulevés par la révision des coutumes faite par les luttes politiques, les œuvres philosophiques et l’euphorie juvénile.





Le 2 mai 1968, des étudiants français de l'Université de Nanterre protestèrent contre la division des dortoirs entre hommes et femmes. En fait, ce motif simple était enraciné dans une nouvelle génération qui demandait la fin des positions conservatrices. Profitant de l'incident, d'autres étudiants français et des groupes de partis politiques français ont décidé de s'associer pour protester contre les problèmes rencontrés en France. Avec une couverture télévisée, l'épisode français était connu dans le monde entier.


En peu de temps, le contour des problèmes qui ont motivé la manifestation était plus large et plus délicat. Les étudiants ont exigé la démission du président Charles de Gaulle, considéré comme conservateur, et la convocation d'élections générales ont été les nouvelles propositions des manifestants. De là, la ville de Paris est devenue le théâtre d'affrontements entre des policiers armés et des manifestants protégés par des barricades. Privés de forces militaires égales, les émeutiers ont lancé des pierres et des cocktails Molotov sur la police.





Le 18, les travailleurs organisent une grève générale aux proportions alarmantes. Plus de 10 millions de travailleurs se sont croisés les bras pour réclamer de meilleures conditions de travail. Poussé par la proportion d'épisodes, le président Charles de Gaulle s'est réfugié dans une base militaire allemande, a accordé un salaire minimum de 35% et a appelé à de nouvelles élections législatives. De cette manière, les travailleurs ont vidé les espaces de manifestation et sont retournés occuper leurs postes de travail.


Aux élections convoquées par le gouvernement français, les hommes politiques liés à la figure de Gaulle obtiennent une victoire expressive. Le président a laissé l'épisode comme une figure capable de contourner les problèmes rencontrés par la société de l'époque. En peu de temps, les manifestations étudiantes étaient épuisées et


il n'y avait que les slogans qui prêchaient "Soyez réaliste, demandez l'impossible.", "Arrête le monde, je veux descendre." et "Il est interdit d'interdire."





Même sans parvenir à une sorte de conquête objective, le mouvement de mai 1968 indiquait un changement de comportement. Les arts, la philosophie et les relations affectives seraient l’espace d’action d’un monde marqué par le changement. Nous ne pouvons pas juger cet épisode comme immature ou précipité. Nous savons beaucoup moins combien le monde a changé depuis lors. Cependant, nous pouvons réfléchir à la place que la rébellion et la vigueur des idées occupent dans une société systématiquement étiquetée consumériste et individualiste.


#mai1968 #revolution #giletsjaunes

4 vues0 commentaire